LE SILENCE

21 02 2008

Ecrire la nuit sur le silence des citoyens, sur le silence de ses concurents n’est pas chose aisée.N’ont-ils rien à dire? Et moi-même, ne suis-je pas sourd pour ne rien entendre qui puisse m’indiquer dans quel sens s’oriente leur décision?Sont-ils effrayés par le vacarme  de leurs pensées pour ne pouvoir en exprimer aucune qui me soit audible?

Que de questions qui restent sans réponse à quelques jours du scrutin et auquelles il me paraît vain de vouloir répondre.

Poursuivre le chemin tracé,avec des co-listiers qui peu à peu deviennent des amis,répondre à leurs questions surtout lorsqu’elles sont techniques.Mais surtout laisser couler les mots qui sont les leurs quand nous sont livrés des vécus, des ressentis.

Ce n’est pas la solitude de la tête de liste bien au contraire , c’est le sentiment de responsabilité devant tant d’enthousiasme et de dévouement à la cause publique. Le soutien que chacun apporte à la tâche je l’entends comme l’expression de la voix populaire.

Je ne suis pas et ne serai jamais à un niveau politique qui éloigne le décideur du citoyen .Mais lorsqu’en expliquant les techniques de prises de décision même au niveau municipal ,je mesure la distance qui se creuse avec les hommes et les femmes qui nous font confiance. Rien n’est secret mais comment trouver le temps de l’explication.

Le silence de la nuit n’est plus bercé que par le ronronnement de l’unité centale de l’ordinateur ou le bruit des touches que l’on frappe. Il faut programmer l’arrêt de la machine pour que s’organise la « défragmentation » de mon cerveau nécéssaire à un jugement sain indispensabe à ma vie professionnelle.

MICHEL FAURE


Actions

Informations



7 réponses à “LE SILENCE”

  1. 21 02 2008
    evelyne Harel (19:31:41) :

    Cher Michel,

    Effectivement, vous avez su créer une équipe vivante et chaleureuse, qui n’hésite pas à exprimer ses idées pour le village et à échanger dans un climat de plus en plus convivial au fur et à mesure de nos réunions de travail pour « servir Connaux »;
    Ce climat est d’ailleurs à mon avis propice aux propositions et à une action future.
    Quoi qu’il arrive, élus ou non, nous vivons un moment privilégié dans ce que peut produire un groupe d’hommes et de femmes ayant envie d’agir au mieux pour une collectivité, si modeste soit-elle.
    A bientôt….et que les photos sont lentes à s’ouvrir sur le blog!!!!
    Evelyne Harel, novice en « élections »

  2. 22 02 2008
    mr mustard (13:02:26) :

    Ecrire la nuit sur le silence des citoyens??? quelle étrange idée!
    les citoyens ne sont pas silencieux, simplement la nuit ils dorment,se reposent,conscients d’être des privilégiés dans ce si beau village gardois. Ils se sentent en sécurité depuis plus de 20 ans. Ils ne souffrent d’aucune « tempête cérébrale », ils sont apaisé,disent les choses avec le calme et la tranquillité qui font leur force.Le sentiment de responsabilité peut-être est t il trop lourd? à tel point que la nuit ne puisse apporter son lot de rêves et de réconfort. si cela est le cas..il faut savoir renoncer…il en va de sa santé!
    Concernat la « distance qui se creuse avec les hommes et les femmes qui vous font confiance…que dire de l’abîme qui risque de se creuser avec ceux qui n’ont pas confiance..
    ne cherchez même pas qui je suis, cela n’a aucune importance…je ne suis rien,ne représente rien…à part peut-être les pensée du plus grand nombre d’entre nous, ici..je reviendrai vers vous aussi souvent que cela sera nécessaire, nul besoin de défragmentation de mon cerveau, il n’en reste déjà plus que quelques miettes.
    De grâce, arrêtez de vous prendre pour un poète émerveillé par la nuit et ses mystères….
    « tiens voilà la nuit
    ma compagne, ma confidente,
    c’est ma seule et vraie amie
    elle m’écoute et me contente. »
    Poète, je ne le suis point, mais la nuit…..ça c’est mon quotidien!
    a bientôt, et que diable, un soupçon d’humilité!!!
    mr mustard
    mr.mustard@hotmail.fr

  3. 22 02 2008
    Candide (20:36:28) :

    Bonsoir !
    Il me semble avoir compris que ce qui intéresserait Monsieur Faure, l’équipe « Servir Connaux », et les visiteurs de ce blog, ce ne sont pas tant les charmes d’une nuit d’hiver qu’un dialogue courtois avec leurs concitoyens.
    Histoire de rompre un silence assourdissant en réveillant l’imagination créatrice des connaulais…
    Pourquoi ne pas utiliser l’espace de ce blog convivial pour échanger et rassembler des idées dont la réalisation saurait rendre Connaux encore plus jolie, chaleureuse et agréable à vivre pour tous ?
    Me trompe-je ?
    Dîtes-moi !
    .

  4. 22 02 2008
    fauremichelunblogfr (20:54:21) :

    Sur le silence de la nuit ,ce n’est pas une évocation poétique mais c’est un moment propice à la réflexion et cela a été écrit après une réunion du groupe que j’anime. Certes le médecin que je suis sait qu’il faut réparer et dormir mais rien n’empèche de laisser voguer son esprit et s’intérroger. L’insomnie est un symptôme non une maladie en soi, la réflexion en forme de bilan quotidien une necéssité préalable et si le propos peut prendre une tournure allégorique c’est plus parce-que le sommeil qui vous gagne transforme les perspectives. Il n’est pas sain de n’avoir que des certitudes,chaque jour au contact de mes patients je m’interroge sur la pertinence de la réponse que j’apporte. Telle est ma conception de la relation humaine,rien n’est parfait tout au plus peut-on tendre vers un ordre juste. Quant à l’humilité de par mon contact quotidien avec la maladie et la mort ,je mesure à chaque instant l’étendue de mon impuissance puisque je perdrais l’ultime combat; alors de grâce laissez persister dans nos reflexions le doute sans lequel on ne peut progresser.

    MICHEL FAURE

  5. 23 02 2008
    fauremichelunblogfr (08:21:16) :

    Réponse à CANDIDE

    Vous êtes tout à fait dans le vrai: nous cherchons à informer mais aussi à provoquer des réactions mais force est de reconnaître que les anonymes qui consentent à écrire ne sont pas d’un grand courage justement puisqu’ils veulent rester anonymes.Mais pour les deux »M » Minodier et Munstar tout est parfait dans le meilleur des mondes et surtout ne bougeons rien:conservatisme quand tu nous tiens.
    MICHEL FAURE

  6. 25 02 2008
    GOUX Bernadette (23:01:47) :

    L’ ordinateur comme moyen de communication : quel bel outil!
    Quelques mails, un peu de « chat » et un commentaire, tiens!
    Moi aussi je confirme à mes co-listiers, et à tous, qu’ au fil de nos réunions je vois une équipe se former dans une ambiance très saine.
    Je m’étais aventuré à une première réunion avec curiosité. J’ai apprécié le fait qu’ elle soit très instructive, concise et surtout sans  » commérages ». Sans cela je n’aurais pas poursuivi.
    Evelyne parle de moment privilégié et je partage cet avis.
    J’ai fait le pas d’ accepter de m’ investir dans mon devoir de citoyenne en donnant de mon temps aux autres. Et je remercie ceux qui l’ ont fait précédemment.
    Merci aussi à Michel Faure pour avoir créer ce blog pour une libre expression et d’ y laisser aussi les commentaires critiques, ce qui nous prouve combien Michel Faure est capable de tout entendre et répondre : ce qui s’ appelle communiquer.
    Bonne nuit ! Aux poétes et aux autres…
    Bernadette GOUX

  7. 3 03 2008
    bernadette (13:31:20) :

    oups!
    je corrige mes fautes d’ « ortographe » (sic. l’ arroseur arrosé) toute seule. Un peu d’ humour sympathique que seuls ceux qui ont lu tout le blog pourront comprendre.

    aventurée et non pas aventuré ( accord sujet verbe)
    poètes et non pas poétes (faute d’ accent)

    Qu’ il est bien ce site : on fait même de la grammaire !

Laisser un commentaire




Le Cabinda Libre (CGSNE) |
Energie Nouvelle pour Heill... |
Michel TAMAYA 2008 Le BLOG |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saint-Avold pour vous
| Sorbonne Démocrate
| Rachid NEKKAZ, Candidat du RSD